DÉ-CAMPER

Création in situ 2006

A partir de matériaux de RÉSIDENCE SECONDAIRE, Christophe Haleb poursuit son questionnement sur l'usage des lieux, l'espace et ses modes de consommation, le rapport entre fiction et réel, entre voir et être vu dans une étrange proximité.

L'équipée expose aux passants un style de vie en plein air plus ou moins bien campé, où le corps-objet se joue du décor intérieur, où la représentation du standing devient source d'évasion.

Si aux débuts du XXème siècle il s'agissait de produire une image rassurante de l'homme exotique à travers le dispositif du zoo, aujourd'hui, à travers l'habitat-décor publicitaire, il s'agit de domestiquer nos vies.

Crédit photo - Lazouze