Revue de presse

EVELYNE HOUSE OF SHAME

Création in situ 2009

Chez Evelyne, quinze artistes en exil, bande joyeuse et iconoclaste de chorégraphe, danseurs, comédiens, chanteurs, performeurs plasticiens, photographe, musicien et styliste fabriquent un objet utopique in situ s'inspirant du lieu dans lequel ils s'inscrivent.

EVELYNE HOUSE OF SHAME, c'est un salon artistique itinérant qui ouvre temporairement  les portes de lieux spécifiques pour y proposer une balade poétique. C'est une soirée festive interdisciplinaire qui active le désir et invite à une dérive collective.

EVELYNE HOUSE OF SHAME, c'est amener le public à vivre et pratiquer l'espace subtil des relations sociales, à s'impliquer dans une expérience sensible, à percevoir une autre modernité.

EVELYNE HOUSE OF SHAME, c'est un lieu d'expérimentation qui met en relation les époques et les styles, l'art et le patrimoine, les corps et les décors, les coutumes et les costumes...

Qu'est-ce que cela nous raconte ?
Quelque chose de la chute d'un empire, un écho de sa flamboyance, et de son immoralité. Un art de vivre où le corps exulte, un endroit de la civilisation entre ROME et TAHITI. Et c'est déjà la décadence d'une société qui se rapproche du libéralisme païen où les esprits font le mal en général, le but d'Evelyne étant de rendre les corps heureux...

Finalement, ce qui nous importe et nous regarde ici c'est de savoir ce que le corps collectif est capable d'inventer pour nous déjouer de l'histoire annoncée.

Crédit photo - Lazouze